Confiné dans son 15 m² à Concarneau, Gabin rêve de la Mini-Transat

27 mar. 2020

Gabin rêve de Mini Transat

« Je trouve des raisons de tenir le coup. » Gabin Navéos a 20 ans. Il est étudiant en première année technico-commercial à l’Institut nautique de Bretagne (INB) de Concarneau (Finistère). Originaire de Mulhouse (Haut-Rhin), il n’a pas revu sa famille depuis les vacances de Noël. Malgré tout, le jeune homme a la tête sur les épaules. Confiné dans son studio de 15 m2 à Concarneau, ce passionné de course au large, s’occupe comme il le peut, quitte à s’improviser skipper. « Je me mets dans la tête d’un skipper. Je me dis qu’il doit éprouver cette solitude. Cela m’aide à tenir », reconnaît Gabin.

Chez lui, il n’a pas le temps de s’ennuyer. Il participe actuellement à la Transat « La Grande Évasion » en Ultim et en Class 40, sur Virtual Regatta, un jeu de simulation de course au large. « La nuit, je me réveille toutes les deux heures pour suivre mon bateau. Cela me donne l’impression de traverser l’Atlantique », dit-il.

À côté de ça, il suit ses cours en vidéoconférence, échange régulièrement avec les autres élèves de l’INB et pratique quotidiennement une à deux heures de renforcement musculaire. « Je limite mes déplacements aux premières nécessités. Pour l’instant, je ne ressens pas encore ce besoin de bouger », indique Gabin.

Article Ouest France | Profil de Gabin Naveos


Autres communications

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.